Dernier rapport rentré

La recherche de Catherine Lenzi, Philip Milburn et leur équipe sur les centres éducatifs fermés (CEF) a été remise à la mission. Les auteurs proposent une analyse du travail éducatif en milieu contraint à partir des monographies de trois CEF, du secteur associatif habilité, dans la vie quotidienne desquels ils se sont longuement immergés. Il en résulte que, précisément parce qu’ils sont fermés mais sans commune mesure avec les établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM), ces centres offrent, aux marges et même dans les interstices de leur système de contrôle et d’activité intensive, des moments privilégiés dans lesquels les personnels trouvent les leviers les plus efficaces pour éduquer les mineurs délinquants, les plus réfractaires et les plus en difficulté. La recherche conclut enfin que, si cette pédagogie de la relation, qui s’apparente davantage à « un art de faire » au sens de Michel de Certeau, échappe aux logiques de professionnalisation classiques, elle peut néanmoins être pérennisée et partagée à condition de stabiliser les collectifs de travail où elle s’invente au quotidien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.