Valérie Sagant, nouvelle directrice du GIP Mission de recherche Droit et Justice

Portrait de Valérie SAGANT – Chancellerie. copyright : C. MONTAGNE/DICOM/MJ


Valérie Sagant a été nommée directrice du GIP Mission de recherche Droit et Justice lors de son assemblée générale le 5 novembre 2018. Magistrate, diplômée de l’Institut des études politiques de Paris, inspectrice générale de la Justice depuis une année, elle commence sa carrière comme juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Nancy de 1992 à 1994. Elle rejoint ensuite la direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) de 1994 à 1998 où elle contribue à la définition et à la mise en œuvre des politiques publiques en matière de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de justice alternative et de politique judiciaire de la ville. De 1998 à 2002 elle assiste le Ministre délégué à la ville sur les questions de prévention, de justice, de sécurité et de drogues. De retour au ministère de la Justice, elle est chargée en qualité de sous-directrice de l’expertise et des relations internationales au Service des affaires européennes et internationales jusqu’en 2005. Elle dirigera ensuite pendant 5 années, à Montréal, le Centre international pour la Prévention de la Criminalité (CIPC) et le positionne comme l’unique organisation internationale spécialisée en prévention de la délinquance et en sécurité quotidienne. De retour en France, elle est vice-présidente chargée de l’application des peines au tribunal de grande instance de Créteil. En 2012, elle rejoint le cabinet de la Garde des sceaux où elle est en charge de la coordination des politiques en matière pénale, ainsi que de la statistique, des études et des recherches et lance la conférence de consensus sur la prévention de la récidive. Chargée de mission auprès du Secrétaire général de la justice de 2013 à 2014, elle suit le projet de réforme pénale et organise le débat national autour de la Justice du 21ème siècle. Valérie Sagant est ensuite nommée pour trois années, directrice adjointe de l’école nationale de la magistrature, responsable de la formation continue, de l’action internationale et des formations professionnelles spécialisées. Sensible au droit comparé et aux coopérations internationales, elle a apporté son concours à de nombreuses publications notamment sur ses thèmes de prédilection : la prévention de la violence et de la criminalité, la sécurité quotidienne, souvent sous l’éclairage d’expériences internationales.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.