Jeunesse irrégulière Moralisation, correction et tutelle judiciaire au XIXe siècle

 1445588585

Héritière des anciennes mesures de police propres au pouvoir royal, l’éducation correctionnelle se transforme, à mesure qu’elle se confronte à une population d’enfants urbains, misérables et pitoyables, en un dispositif individualisé de surveillance et de bienveillance. Elle construit à partir du foisonnement des sciences sociales de la fin du XIXe siècle les savoirs, les discours, les pratiques administratives et judiciaires permettant d’agir efficacement à l’encontre d’une jeunesse socialement inadaptée.

Avec le soutien de l’université d’Orléans et du laboratoire Centre de recherches juridiques Pothier de l’université d’Orléans.

Auteur : Dominique Messineo,  2015, Presses Universitaires de Rennes.

Pour en savoir plus : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3963&utm_source=parution-jeune


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.