Changement climatique et expertise scientifique: comment construire le lien de causalité ?

5ème séminaire de recherche Mobilisations du droit, Société civile et Environnement dirigé par Marta Torre-Schaub (CNRS) et Blanche Lormeteau (Université de Vannes)

5 avril 2018, 14h-17h30, Centre Malher, salle 409, 9 rue Malher,75004 Paris, M° Saint-Paul

14h-15h30Expertise scientifique et lien de causalité : le regard des praticiens

Romain Ecorchard, juriste, Association Eaux et Rivières de Bretagne

François Lafforgue, avocat, Cabinet Teissonière Topaloff Lafforgue Andreu et Associés

Martine Verdier, avocate, Cabinet Verdier Associés

Débats

16h-17h30Expertise scientifique et lien de causalité: le point de vue de la doctrine

Michael Burger, professor researcher, Executif director of the Sabine Center for Climate Change Law, Columbia University, NY

Mireille Bacache-Gibeili, professeur des universités, Institut de recherches juridiques de la Sorbonne

Mathilde Vervynck, avocate, FIDAL doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Débats

Programme du séminaire

Séminaire entrant dans le cadre de la recherche financée par la Mission sur Les dynamiques du contentieux climatique dirigée par Marta Torre-Schaub.

 

L’accès au juge dans le domaine de l’environnement: le hiatus du droit de l’Union européenne

Dans le cadre de la recherche en cours sur Le procès environnemental, Eve Truilhé-Marengo (responsable du projet) et Estelle Brosset viennent de publier un article, « L’accès au juge dans le domaine de l’environnement : le hiatus du droit de l’Union européenne », in la Revue des droits et libertés fondamentaux, 2018, chron., n°07.

L’accès à la justice est le moyen concret de faire valoir le droit de chacun au respect des dispositions protégeant l’environnement, l’élément essentiel de l’application de celles-ci. Dans quelle mesure l’ordre juridique de l’Union européenne, Union de droit ayant vocation à garantir une protection juridictionnelle effective, garantit-il un tel droit ? Comment sont mis en œuvre les dispositions de la Convention d’Aarhus qui font partie intégrante de l’ordre juridique européen ? Le présent article fait apparaître une différence de traitement par le droit de l’Union de l’accès aux juges nationaux et celui de l’accès à sa propre Cour. En effet, si l’accès aux juges nationaux dans les contentieux environnementaux, est largement promu par le droit de l’Union a contrario, l’accès à la Cour de justice est, au contraire, rigoureusement encadré dans le droit de l’Union et en dépit de propositions et revendications, aucune évolution substantielle ne peut être relevée dans le domaine de l’environnement.

Pour lire l’article : http://www.revuedlf.com/droit-ue/lacces-au-juge-dans-le-domaine-de-lenvironnement-le-hiatus-du-droit-de-lunion-europeenne/

Estelle Brosset, Professeure, Chaire Jean Monnet, Directrice du Master 2 Droit International et Européen de l’Environnement Aix Marseille Univ, Université de Toulon, Univ Pau & Pays Adour, CNRS, DICE, CERIC, Aix-en-Provence, France.

Eve Truilhé-Marengo, Directrice de recherches CNRS, Directrice du Master 2 Droit International et Européen de l’Environnement, Aix Marseille Univ, Université de Toulon, Univ Pau & Pays Adour, CNRS, DICE, CERIC, Aix-en-Provence, France.